Psychothérapie

 d'enfants

Les difficultés et problématiques rencontrées par les enfants peuvent être de différents types.
En tant que parent, il n’est pas toujours facile de savoir à quel moment consulter.
Les parents peuvent craindre de dramatiser un symptôme qui, finalement, peut s’avérer passager.
D’un autre côté il y a également la peur de banaliser une difficulté et de « ne pas faire ce qu’il faut »
quand son enfant ne va pas bien…​



Le premier critère à prendre en compte est bien-sûr la souffrance psychique de l’enfant.

Malheureusement il est plutôt rare qu’un enfant énonce son mal-être comme l’adulte peut le faire
avec des mots, surtout  s’il est en bas-âge… Dès lors, tout changement de comportement de l’enfant qui dure dans le temps pour lequel les parents n’ont pas nécessairement d’explication mérite que l’on s’en inquiète…​

​Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive des symptômes les plus
communément rencontrés en consultation.​



​Difficultés relationnelles au sein de la famille: 

Les parents peuvent rencontrer des difficultés avec leur enfant, différentes en fonction de l’ âge.​

 

Trouble dans la gestion de l’agressivité:

Celle-ci peut aller de l’inhibition à des passages à l’acte ingérables, et s'exprimer notamment au sein de la relation parent-enfant, dans la fratrie, à l'école…​

 

Troubles de l’attachement:
Ils peuvent apparaître dans des contextes d’adoptions, difficultés précoces dans la relation mère-enfant, dépression maternelle, deuil d’un parent, traumatisme familial…​​

Autres troubles du comportement :

Agitation psycho-motrice, tics, énurésie, encoprésie, troubles autour de la sphère alimentaire, fugues, vols, phobies…​
 

Dépression, peurs, angoisses.​ 

Immaturité affective, retard de développement affectif.

Difficultés autour de la scolarité.​​

Retard et /ou décrochage scolaire​.

Phobie scolaire.​

Agitation, problèmes de concentration.​​

Racket, harcèlement, bouc émissaire.



Si en tant que parents, vous avez une inquiétude pour votre enfant, n’hésitez pas à prendre contact. Un petit nombre de consultations peut souvent aider à comprendre ce qu’il se passe et à faire disparaître les symptômes.​ Un bilan complet est parfois nécessaire pour faire le point sur le plan intellectuel, instrumental et affectif et pour poser une indication de prise en charge thérapeutique adaptée aux difficultés de l’enfant (psychothérapie, logopédie, psycho-motricité…).

Ce bilan peut ainsi déboucher soit sur une prise en charge de l’enfant seul, mais peut aussi parfois concerner toute la famille. En effet, le noyau familial ou élargi peut être concerné par un enfant qui traverse une période difficile. L’équilibre du système familial est mis à mal et quelques séances avec la famille peuvent parfois être nécessaires pour le bien-être de tous.